9 122 livres de nourritures distribuées à Noël grâce au Buffet des Continents

buffetLa collecte annuelle de denrées non périssables du Buffet des Continents de Gatineau a permis de recueillir 9 122 livres de nourriture qui ont été remises à la banque alimentaire Moisson Outaouais afin de venir en aide aux familles dans le besoin durant le temps des Fêtes.

Ce succès est le résultat d’un geste de générosité et de solidarité exemplaire des clients du Buffet des Continents de Gatineau. Le soir du 2 décembre, le Buffet des Continents a servi gratuitement 1 805 repas à autant de clients qui se sont présentés avec des denrées non périssables.

« C’est un geste important pour nous, à l’équipe du Buffet des Continents. Le temps des Fêtes est une période de réjouissances et de partage que nous souhaitons heureuse et festive pour tous. Toutefois, pour certains citoyens moins privilégiés, cette période revêt alors un caractère encore plus difficile. C’est pour leur venir en aide que nous organisons cette collecte depuis maintenant sept ans », explique le propriétaire du restaurant, Monsieur Tony Priftakis. « Nous remercions chaleureusement tous nos clients qui ont apporté des denrées non périssables. Nous tenons aussi à souligner l’implication généreuse de tous nos employés », a-t-il conclu.

« À titre de marraine de la collecte de denrées pour Moisson Outaouais à Gatineau, j’ai eu le plaisir d’appuyer les grands efforts du Buffet des Continents et de Moisson Outaouais pour aider les plus démunis de notre région. Merci à tous ceux qui étaient au rendez-vous pour prêter main-forte à leurs concitoyens dans le besoin », a déclaré la députée de Gatineau, Mme Françoise Boivin.

En Outaouais, 31 000 personnes ne mangent pas à leur faim chaque jour, dont la moitié sont des enfants. C’est environ 10 % de la population.

Selon Statistique Canada, 1,1 million de Québécois vivent dans l’insécurité alimentaire et la moitié d’entre eux ont carrément manqué de nourriture au cours de la dernière année. Au Québec, un enfant sur dix est susceptible de souffrir de la faim. Parmi eux, 40 000 bambins sont âgés de moins de cinq ans.

 

Ce contenu a été publié dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *