Saines habitudes alimentaires

Moisson Outaouais se positionne sur les saines habitudes alimentaires

La demande grandissante de l’aide alimentaire ainsi que la diminution de l’accessibilité aux aliments poussent Moisson Outaouais à se réinventer et à innover. Pour une deuxième année consécutive, Moisson Outaouais ainsi que ses 50 organismes affiliés et 22 partenaires communautaires et publics, connaissent une augmentation de plus de 30 % de la demande. Afin de maintenir un soutien alimentaire adéquat aux personnes plus démunies, la banque alimentaire régionale prend un positionnement officiel sur les saines habitudes alimentaires.

Une grande majorité de la population subit les conséquences de la hausse du coût de la vie. Par contre, ce sont les ménages à faible revenu qui se trouvent à faire des choix difficiles une fois à l’épicerie. Les protéines animales sont la catégorie d’aliments la plus touchée par l’inflation alimentaire, il devient, dès lors, difficile pour la banque alimentaire de répondre à la demande en continuant d’acheter une grande quantité de viande.

Dans l’optique de favoriser la santé de nos bénéficiaires et de diminuer les achats à coûts exorbitants, Moisson Outaouais, avec l’aide de la Technique en diététique du cégep de l’Outaouais Gabrielle-Roy, a développé un total de neuf recettes végétariennes! Parmi celles-ci, les bénéficiaires pourront savourer du pâté chinois avec de la protéine végétale texturée (PVT), un spaghetti aux lentilles, un tofu général Tao et plus encore!

Les organismes affiliés recevront des boîtes avec tous les ingrédients nécessaires pour préparer les recettes incluant un livret avec les instructions pour la préparation et la cuisson. Chaque trimestre, Moisson Outaouais fournira 100 % des denrées nécessaires afin de réaliser 3 nouvelles recettes. Cette initiative représente une grande opportunité pour Moisson Outaouais afin d’assurer une pérennité dans son approvisionnement en plus de maximiser l’impact financier de nos donateurs.

L’impact des protéines végétales :
o Elles coûtent moins cher, soit le tiers du prix de la viande;
o Elles se conservent beaucoup plus longtemps que la viande;
o Elles fournissent les nutriments nécessaires pour une saine alimentation équilibrée;
o Elles diminuent les risques des maladies cardiovasculaires telles que l’hypertension artérielle et bien plus;
o Elles apportent un impact positif sur l’environnement.

 

LIRE LE LIVRE DE RECETTES : Livre de recettes – Moisson Outaouais 

Retourner aux Quoi de neuf?