Portrait de la faim

Le problème de la faim en Outaouais est bien réel. Chaque jour, des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants ne mangent pas à leur faim. Moisson Outaouais veut changer les choses et veut avoir un impact dans le milieu.

En bref, la faim en Outaouais

  • Selon le CISSS-O, en 2017, l’insécurité alimentaire touchait 7 % de la population en Outaouais soit près de 29 000 personnes dont 5300 avaient moins de 12 ans.
  • 1 ménage sur 4 à faible revenu est touché par l’insécurité alimentaire.
  • 11 718 personnes, par mois, ont eu recours à des services d’aide alimentaire. Il s’agit d’une augmentation de 11 % par rapport à 2018.
  • Moins de la moitié des personnes touchées par l’insécurité alimentaire recourent à de l’aide.
  • Les enfants forment 37,9 % des personnes qui bénéficient des paniers à provisions ; au nombre des enfants aidés, 210 sont âgés de 0 à 2 ans.
  • Les demandeurs d’aide sont composés à 65,7 % de personnes vivant d’aide sociale, 9,4 % ayant un revenu d’emploi et de 7,6 % ont comme principale source de revenu une pension de vieillesse.
  • 23 % des personnes aidées ont reçu de l’aide plus d’une fois durant le mois.

Bilan faim

Le Bilan-Faim a été réalisé la première fois en 1989 et constitue le seul sondage national sur les programmes alimentaires d’urgence au Canada. Les données fournies par le sondage sont d’une valeur inestimable et servent de fondement à plusieurs des activités de Moisson Outaouais au cours de l’année. Le Bilan-Faim présente des renseignements précis et en temps opportun au gouvernement, aux donateurs et aux médias et représente les principales préoccupations des membres à une variété de tribunes publiques.

Bilan-Faim 2019 

Bilan-Faim Québec
Bilan-Faim Canada