Souper Fictif

Pour tous ceux qui vivent de l’insécurité alimentaire, Moisson Outaouais vous invite une fois de plus à participer à son 13e Souper fictif, présenté par le chef Stéphane Paquet, du St-Estèphe. À titre d’invité à ce souper qui n’aura pas lieu, vous resterez sur votre faim, mais vous aurez un impact concret dans la vie d’un enfant, d’une famille ou d’une personne seule dans le besoin. Chaque don permettra aux familles de recevoir des aliments frais dans leur dépannage alimentaire, tels que des œufs, du lait, des fruits et des légumes.

Pour certaines familles de la région, le frigo et le garde-manger sont trop souvent vides. C’est le cas de Caroline et Jacques, parents de deux jeunes enfants. Papa travaille et maman reste à la maison avec la petite Clara, âgée de 2 ans, qui a des besoins spéciaux. Les parents n’ont malheureusement pas les moyens d’acheter tous les aliments nécessaires leur permettant de satisfaire les besoins énergétiques de la famille. Ce n’est pas un secret, les conséquences d’une mauvaise alimentation peuvent être très sérieuses, en particulier chez les enfants : anémie, fatigue, retard du développement et tout ce qui s’ensuit.

Caroline et Jacques le savent. C’est pourquoi, une fois par mois, ils se rendent à la banque alimentaire de leur quartier, qui les aide à compléter les besoins nutritifs de leurs deux filles en leur offrant des fruits, des légumes, du lait, du yogourt et des œufs.

Ces denrées fraiches, Moisson Outaouais doit les acheter. Cette année, 90 000 $ devront être dépensés pour l’achat d’aliments frais. Cette campagne permettra de bonifier la qualité nutritive de l’aide alimentaire offerte à tous ces petits ventres creux!

Retourner aux campagnes